Nuisances, sécurité… Où organiser mon barbecue en France ?

5/5 - (1 vote)

Une grande histoire d’amour vous et les grillades… On les imagine bien souvent réservées à la période estivale le temps d’un repas en plein air sous le soleil de juillet ou d’août, mais vous ne vous refusez pas d’organiser un barbecue avec le retour de l’automne ou à la fin de l’année. Et vous avez raison !

Pour autant, vous le savez bien, l’utilisation d’un barbecue est soumise à différentes réglementations à travers la France. Strictement interdit dans certaines zones, où peut-on s’adonner au plaisir des viandes et des légumes grillés en toute tranquillité ? On vous dit tout !

Le barbecue, un indétrônable loisir saisonnier !

Une chose que l’on peut affirmer avec le barbecue, c’est que  l’engouement qu’il suscite auprès des Français ne se dément pas.  Bien au contraire ! Le contexte particulier de l’année 2020 a d’ailleurs largement participé à sa progression.

On estime aujourd’hui que près des trois quarts des Français de 25 ans et plus disposent d’un barbecue. Le barbecue à charbon étant le plus répandu, tandis que les modèles nomades ou les barbecues mixtes grill et plancha suscitent un intérêt grandissant.

Les non détenteurs de barbecue expliquent cette absence par un manque d’espace extérieur voire un non intérêt pour la pratique dans une petite poignée de cas.

Les personnes s’étant adonnées aux grillades au cours des 12 derniers mois l’on fait quant à elles durant l’été dans la quasi-totalité des cas ainsi qu’au printemps dans une moindre mesure. Une portion un peu plus faible d’amateurs de barbecue s’y est consacrée durant l’automne, et seulement 35 % en hiver.

Le barbecue, un indétrônable loisir saisonnier !
Le barbecue, un indétrônable loisir saisonnier !

La viande reste dans tous les cas l’aliment incontournable, mais d’autres saveurs semblent se démocratiser pour varier les plaisirs. On pense aux légumes et aux poissons qui tendent à devenir des alternatives de plus en plus sérieuses tandis que les desserts, eux, conservent une place minime de la cuisson au barbecue.

Pour 8 Français sur 10, la pratique est associée aux loisirs et à la convivialité, à condition bien sûr de pouvoir s’y adonner en toute tranquillité !  Entre gêne occasionnée et risque d’incendie, quelles zones autorisent encore l’utilisation de notre barbecue ?

Où suis-je autorisé à déguster un barbecue en France ?

1. Les bases de loisirs

Avec leurs infrastructures dédiées à la pratique de sports et d’activités de plein air au cœur d’espaces naturels préservées, les bases de loisirs se sont rapidement développées à travers la France à partir des années 60.

S’il est tout à fait inenvisageable d’organiser un barbecue dans les parcs et les jardins de Paris,  bon nombre d’espaces verts et de bases de loisirs répartis en Île-de-France vous permettront toutefois de réaliser vos grillades de manière sécurisée.

Le plan d’eau de la base de loisirs de Varennes-sur-Seine par exemple, qui met également à votre disposition un grand nombre d’aménagements. Ouverte à tous, il vous suffira d’apporter votre charbon et votre grille afin de passer à table.

Les bases de loisirs
Les bases de loisirs

Pensez aussi à l’espace barbecue en libre-service de la Friche de Nanterre Vive les Groues, ouverte au public du mercredi au dimanche de 10h à 22h,  ainsi qu’aux Fermes de Gally dont les espaces aménagés garantissent d’agréables pique-niques en famille. Des barbecues y sont mis à votre disposition tout au long du mois de septembre lors des nocturnes des labyrinthes.

Ailleurs en France, vous apprécierez peut-être la base de loisirs Castera Verduzan dans le Gers, avec son plan d’eau de 4 hectares et sa plage de sable fin, tout autant que celle du lac de Cormoranche au sud de la Bourgogne, qui vous propose toutes sortes d’activités nautiques et du vélo sportif entre deux saucisses grillées !

2. Un camping

Se réunir autour d’un barbecue en camping, cela fait définitivement partie du plaisir des vacances. La région ou la situation du terrain  pourront toutefois compliquer votre loisir estival.

Un camping
Un camping

C’est au cas par cas qu’il vous faudra vous renseigner en consultant la réglementation mise en place dans le camping que vous aurez choisi.  Si le barbecue individuel n’est pas toujours autorisé sur votre emplacement, la plupart des établissements disposent aujourd’hui d’aires de barbecue collectives aménagées dans des endroits sécurisés. 

C’est le cas du Domaine d’Anglas dans l’Hérault par exemple ou du camping Le Vieux Port dans les Landes. Pensez simplement à apporter votre charbon de bois, soit en le chargeant dans votre voiture soit en l’achetant directement dans les  supérette de votre lieu de vacances !

3. Une plage

Durant l’été, il n’est pas rare de voir certains amateurs de barbecue se réunir en petits groupes sur la plage pour s’adonner à leur pratique préférée. Le matériel s’installe et le feu se prépare avec un peu d’hésitation, mais puisque d’autres le font après tout pourquoi pas !

Il est vrai qu’aucun texte national n’interdit réellement l’organisation d’un barbecue sur la plage

En revanche, certaines mairies ont pris des arrêtés en ce sens, arrêtés qui prendront généralement la forme de panneaux énonçant lisiblement les interdictions. Pas toujours facile à trouver lorsque la plage fait plusieurs centaines de mètres ! Et à la clé, un risque d’amende de 38 euro.

Dans l’idéal, prenez la peine d’appeler la mairie en journée pour vous renseigner. Et veillez à ne pas craquer l’allumette au milieu des autres estivants, ainsi qu’à ne pas  abandonner  vos déchets au moment de partir !

4. Un parc

Un joli écrin de nature, une brise légère et le calme absolu tout juste troublé par le crépitement joyeux de vos aliments en train de  rôtir… Un programme de rêve !

 Mais un programme soumis aux dispositifs réglementaires mis en place.

L’article L 131 – 1 du code forestier interdit notamment de porter ou d’allumer un feu à moins de 200 mètres d’un espace boisé. Le ton est donné.

Oublié donc votre barbecue dans le parc de la Corbière à Marseille ou dans les espaces publics de Paris, sous peine d’écoper d’une amende de 90 € minimum !

Ne rangez pas trop rapidement votre équipement pour autant. Autour de la capitale et en Province, bien des zones aménagées vous proposent des espaces barbecue en libre-service et en toute légalité.  C’est le cas de la forêt régionale de Bréviande par exemple, à 45 km au sud-est de Paris.

Rapprochez-vous ici encore de votre mairie pour connaître les dispositions prises concernant les lieux publics et les espaces verts environnants. 

5. Un jardin privé

Il serait tentant de croire au premier abord que l’utilisation du barbecue dans un jardin est un peu plus libre.. Prudence toutefois !

 Le respect de quelques précautions et réglementations s’impose encore.

5. Un jardin privé
5. Un jardin privé

Prenez le temps de consulter le règlement de votre lotissement si c’est là que votre maison se situe, ou bien vérifiez qu’aucun arrêté municipal ou préfectoral ne s’oppose à votre prochaine barbecue party.

En période de sécheresse, certaines communes interdisent généralement la pratique afin de prévenir les incendies, notamment dans le sud de la France.  Rendez-vous en mairie pour en apprendre davantage.

Autorisation accordée ?  À vous les tapas grillés et les savoureuses retrouvailles entre amis ! Vous veillerez toutefois à positionner votre appareil de manière optimale par rapport au vent afin que la fumée n’incommode pas vos voisins ni ne noircissent leurs façades. Des dommages et intérêts pourraient autrement vous être réclamés.

6. Une terrasse ou un balcon

Dans les espaces réduits qui n’offrent que peu de séparation entre vous et vos voisins, vous vous accomoderez généralement d’un barbecue électrique ou d’une plancha. Les autorisations et les interdictions variant d’un règlement de copropriété à l’autre, il vous faudra impérativement vous y référer.

Barbecue en copropriété : quelles interdictions ?

En fonction du règlement de votre copropriété, l’utilisation de votre barbecue peut-être soumise à des heures précises ou autorisée pour certains types d’appareils uniquement. D’autres règlements interdisent formellement tous les types de barbecue afin d’éviter toute nuisance olfactive ou détérioration des façades des bâtiments.

Une terrasse ou un balcon
Une terrasse ou un balcon

Votre syndic de copropriété saura davantage vous renseigner.

À noter qu’un barbecue électrique de table, considéré comme un appareil électroménager d’intérieur, restera envisageable quel que soit le règlement en vigueur. Pas question de renoncer trop vite à votre barbecue dominical !

7. Un hôtel

Pas de doute, la préparation de votre barbecue fait pleinement partie du plaisir du moment. L’apparition des premières braises, la préparation des plateaux chargés de nourriture, l’ œil attentif tourné vers la cuisson que vous vérifiez régulièrement en retournant les viandes à l’aide d’une vaste collection d’ustensiles et d’accessoires.

Pour autant, si les conditions climatiques ne s’y prêtent pas ou si les réglementations en vigueur se mettent en travers de vos ribs marinés ou de vos courgettes grillées, autorisez-vous une pause détente dans l’un des nombreux hôtels-restaurants proposant une cuisine au barbecue !

Le Mob Hôtel installé à Saint-Ouen mêle par exemple solarium, cinéma en plein air et restaurant de grillades pour se régaler sans efforts à quelques kilomètres de Paris.

Sur l’île de Ré, le Barbecue de l’océan porte bien son nom . Viandes et produits de la mer cuisinés au barbecue défilent autour de l’espace restauration installé dans le jardin de l’établissement. 

Quant à l’hôtel Le Provençal situé à Hyères, poissons grillés et viandes rôties aux herbes vous sont proposés dès le mois de juillet. Avec en prime une vue imprenable sur l’île de Porquerolles !

8. Un restaurant

Envie d’autres idées de restaurants sans forcément passer par la case hôtel ?

En descendant dans le sud, c’est à Nice que vous ferez une halte, au BootGrill plus précisément. Ribs, poulpes, poissons et grillades variées promettent de ravir tous les appétits tandis que le French Fumoir de Lyon fait confiance à son barbecue Little Red venu tout droit du Texas pour régaler ses clients affamés.

Ne passez pas à côté des traditionnels effilochés de porc ou de l’épaule de bœuf sublimées par des saveurs originales !

9. Dans la rue

Un barbecue dans la rue, vous n’y aviez jamais pensé ?  Il faut dire que sur ce point, le règlement général de police est plutôt clair. Interdiction formelle de faire du feu en extérieur en dehors des immeubles bâtis.

 Pour votre barbecue improvisé sur le trottoir, il faudra donc repasser.

 Oui mais, halte-là !  L’article précise bien « sauf autorisation de l’autorité compétente ».

Dans la rue
Dans la rue

Plus simplement, cela signifie qu’il vous est possible d’organiser un petit atelier grillades dans le cadre de la fête des voisins par exemple ou à l’occasion de la Journée sans voitures. Il vous faudra alors faire boucler la rue souhaitée en demandant l’autorisation 2 mois à l’avance et en précisant le nombre de convives, le jour, l’heure et les animations prévues.

Voilà qui n’est pas une mince affaire mais après tout vous en êtes convaincu, la dégustation d’un bon barbecue, ça se mérite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *