Les vérités sur le fromage au barbecue

Les vérités sur le fromage au barbecue

Pour consommer les 3 produits laitiers par jour conseillés par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES), misez sur la diversité ! Fromage blanc, yaourt et … fromage. Nous allons ici, découvrir toutes les vérités sur le fromage au barbecue.

Le fromage est la forme la plus ancienne de conservation du lait. Mais rassurez-vous, nous n’allons pas dans cet article nous éterniser sur l’obtention des acides gras libres du fromage ou autres mécanismes naturels.

Les secrets sur les multiples fromages
Les secrets sur les multiples fromages

Mais nous allons vous dévoiler les secrets sur les multiples fromages à griller au barbecue, leurs impacts sur notre santé. Ainsi que des idées d’amuse-gueule, des conseils de cuisson etc

Pourquoi cuire du fromage au barbecue?

Le fromage dans l’Histoire

Aucun doute ! La France est LE Pays du fromage. En effet, il existe plus de 1200 variétés. La référence s’est même invitée en politique avec le Général De Gaulle :

 Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 258 variétés de fromage ?

Et il était loin du compte !   

L’Europe est championne du monde des fromages et parmi les pays européens, c’est la France qui remporte tous les suffrages. En 2020,  la Commission Européenne recense 54 appellations fromagères en France. Suivies de très près par l’Italie (53), l’Espagne (28) et la Grèce (21).  

Le fromage remonte à la préhistoire. C’est le premier aliment fabriqué par l’homme, avant même le pain ou le vin. Pour preuve, des archéologues ont découvert des poteries percées ayant servi à fabriquer du fromage datant de  5200 ans av J-C en Pologne.  

Dans la Grèce et la Rome antique, il était vu comme l’aliment des hommes « civilisés » !

C’est donc la plus ancienne méthode connue pour conserver un aliment : le lait !

Le fromage dans le monde

Aujourd’hui les méthodes de fabrication et de consommation sont nombreuses. Elles diffèrent selon les pays. Chez nous, on connaît plutôt le traditionnel plateau de fromages en fin de repas, juste avant le dessert.

Dans d’autres pays, comme en Allemagne ou au Danemark, il se déguste au petit déjeuner. Ou encore, en repas sous forme de tartines comme pour les Suédois ou les Irlandais dans des sandwichs accompagnés de bière…

Les Français consomment en moyenne 24 kg de fromage par an. Effectivement, 90% en mangent régulièrement et 40% tous les jours.    

Leurs fromages préférés sont l’emmental, le camembert, le chèvre et la raclette. Ça tombe très bien ! Car nous verrons que ces fromages sont idéaux au barbecue !

En France, l’utilisation du fromage évolue. On le trouve de plus en plus souvent dans des préparations culinaires, souvent sous forme de fromage à pâte fraîche. Nous lui avons fait une place lors des apéritifs et de plus en plus dans les barbecues d’été.

Sa variété reflète la richesse de notre terroir, de nos producteurs artisanaux et des industriels. Car il n’y a pas du fromage, mais des fromages!

Son goût diffère suivant la variété des bêtes donnant le lait (vache, chèvre, brebis). Selon la région  (Massif central, Jura, les Alpes, le Pays basque, la Normandie ou encore l’Alsace).

Selon la méthode de fabrication  la présure, le ferment, le caillage, le moulage. L’affinage, le salage, la nourriture des animaux et même la saison, tout agit sur les différents goûts du fromage.

UNE CARTE DE FRANCE AVEC LES APPELATIONS REGIONALES DES FROMAGES
En France, l’utilisation du fromage évolue

La vérité sur les bienfaits des fromages, natures ou au barbecue

Nous avons tendance à délaisser le fromage l’été, aussi le barbecue est-il notre meilleur allié pour retrouver ses qualités gustatives et ses bienfaits nutritionnels

Le lait est l’aliment le plus complet. Le fromage a des qualités nutritionnelles à privilégier dans l’équilibre alimentaire. C’est une source principale de calcium, nutriment essentiel dans la constitution de notre squelette et de nos dents.

Il nous apporte aussi les protéines (dont les acides aminés indispensables), les lipides (énergie et acides gras), les vitamines (vitamine A, B2, B12) et le lactose (sucre du lait) indispensables à notre santé.

Parmi les fromages les plus riches en calcium :

En premier, les pâtes pressées cuites. Comme l’emmental suivi du comté.

Ensuite, les pâtes pressées non cuites. Comme le cantal, la mimolette, la tomme des Pyrénées.

30 g d’emmental apportent par exemple 300mg de calcium, l’équivalent de 2 yaourts ou 25 cl de lait.

On décrit souvent le fromage comme un aliment faisant grossir, car riche en calories. Pourtant, il reste essentiel à notre alimentation, pour ses protéines, son calcium, son phosphore, ses vitamines (surtout vit A) et le zinc.

Les produits laitiers : indispensables pour les enfants et les personnes âgées

Bien qu’il y ait polémique sur les quantités de lait nécessaires à l’âge adulte, tous les scientifiques s’accordent à dire qu’il est primordial pour prévenir l’ostéoporose et pour diminuer l’incidence des fractures.

Le lait a un effet hypotenseur, il contribue à la diminution de la tension artérielle. Le fromage est une excellente source de phosphore, notamment le cheddar et la mozzarella. A l’origine de la formation et du maintien de la santé des os et des dents, il participe à la croissance et à la régénérescence des tissus, et aide aussi à maintenir le pH dans le sang.

Sa consommation prévient les caries dentaires. Elle participe non seulement à stopper la déminéralisation mais contribue aussi à la minéralisation. Le fait de mastiquer le fromage active la sécrétion de salive, qui favorise la diminution de l’acidité de la bouche, et prévient ainsi l’apparition de caries.

Le fromage est connu pour sa teneur en bactéries lactiques (pour la fermentation) qui exerce un effet protecteur.

Il a aussi un effet protecteur contre certains cancers, dont les cancers du sein et du côlon.

Les produits laitiers fermentés, tels que le fromage, ont des propriétés immunostimulantes. Les bactéries lactiques, en colonisant l’intestin, exercent une action protectrice.

Source de manganèse, il joue un rôle essentiel dans les défenses anti oxydantes.

Riche en vitamine A et rétinol, il favorise la croissance des os et des dents. Il protège la peau et la vue.

Source de vitamine B2 (riboflavine), il booste le métabolisme, la croissance, la réparation des tissus, la production d’hormones et la formation des globules rouges.

La vitamine B12 enfin aide la fabrication des globules rouges dans le sang, tout en entretenant les cellules nerveuses et le tissu osseux.

Le fromage a aussi des défauts

Nous l’avons vu, le fromage a de très nombreuses qualités, cependant une consommation trop élevée en calcium augmenterait le risque de cancer de la prostate.

Il est riche en matières grasses, et plus il est riche, plus il contient d’acides gras saturés et augmente donc le taux de cholestérol.

Il a un apport important de sodium. Le sodium endommage les reins et augmente les risques d’hypertension artérielle.

Le fromage a aussi des défauts
Le fromage a aussi des défauts

On devrait donc contrôler sa consommation de fromage. Du moins, la limiter à une fois par jour.

Les meilleurs fromages seront riches en calcium, pauvres en sel et en graisses saturées (comme la mozzarella, la feta, le camembert, l’emmental). A consommer avec modération, nous allons voir comment les associer à la fête et la convivialité d’un barbecue pour allier santé et plaisir !

Quel est le meilleur fromage à griller au barbecue ?

Le mont d’or, un fromage fondant au barbecue

Le vacherin mont d’or est encerclé d’une large bande de bois d’épicéa du Jura pour la tenue et le goût. Vous garderez évidemment le fromage dans sa boite pour conserver son caractère. Renforcez la boîte en plaçant le couvercle dessous.

Vous pouvez découper un trou au centre du mont d’or pour l’agrémenter d’ail, de persil et d’échalote finement hachés ou plus original de pesto. Ajoutez quelques gouttes de vin blanc et des grains de poivre.

Remettez la croûte du fromage et déposez la boîte sur la grille. Si votre barbecue possède un couvercle, vous pouvez le fermer. Au bout d’un quart d’heure, vérifiez votre fromage. Il doit être fondant à l’intérieur et doré à l’extérieur.

Vous pouvez le servir avec des pommes de terre cuites dans la braise, de la charcuterie (un bon jambon ibérique Aire Sano) ou une salade verte pour vous donner bonne conscience. Accompagnez-le du vin blanc frais qui a servi à votre préparation.

L’époisse

L’époisse est parfaite au barbecue. La recette est la même que pour le Mont d’Or, bien que la tradition veuille que l’on mette l’ail en lamelles ou en grains.

Le camembert

Idéal pour une fondue lorsqu’il est vendu dans un emballage en bois. Il suffit de retirer le papier pour le remettre directement dans sa boite. Si vous avez un doute sur son étanchéité, mettez un papier sulfurisé. Quadrillez le dessus avec un couteau pointu. Arrosez d’un filet d’huile d’olive, d’herbes de Provences ou encore de miel.

Vous pouvez faire fondre le camembert sur la grille, une quinzaine de minutes. Faites griller vos tranches de pain en même temps.

Si vous préférez le mettre sur les braises, emballez-le dans du papier aluminium. 12 minutes de cuisson suffisent.

Tout comme une fondue savoyarde, vous pouvez tremper directement vos morceaux de pain grillés dans votre camembert coulant à souhait.

A consommer avec un vin rouge, bordeaux ou bourgogne.

Le reblochon, fromage à préparer au barbecue

Super idée pour une « tartiflette » d’été ! Vous pouvez couper votre reblochon en deux pour avoir deux étages. Entre les deux épaisseurs, mettez de belles tranches de jambon Serrano (de Teruel de préférence) ainsi que quelques fines tranches de pommes pour la fraîcheur. Emballez le tout dans une papillote de papier sulfurisé, puis du papier aluminium, pour éviter le contact direct aliment-alu.

Posez-le sur une grille basse près de la braise à température douce. Il fond alors doucement à l’intérieur de sa croûte craquante, en prenant le goût fumé de la charcuterie.

A accompagner avec un vin blanc de Savoie.

La raclette

On ne devrait consommer la raclette qu’avec un feu de barbecue ou de cheminée, telle la raclette originelle ! La meule placée devant le feu, on raclait pour récupérer le fromage fondu sur des tartines de pain. Vous pouvez essayer de perpétuer cette tradition avec votre feu au barbecue, mais vous risquez d’avoir chaud !

Vous pouvez donc utiliser des poêlons à barbecue (en acier, vendus sur Cdiscount) pour vos tranches de fromage, ou les emballer en papillote, posées à côté de la viande ou du poisson (super mariage avec un saumon fumé). Comme accompagnement, lavez et emballez les pommes de terre dans du papier aluminium. A faire cuire directement dans les braises. Préparez aussi des légumes à griller, en même temps, comme des aubergines, des courgettes, des champignons ou du poivron. 

Posez-le sur une grille basse
Posez-le sur une grille basse

Mozzarella, emmental ou parmesan : fromages parfaits pour un croque-monsieur, burger ou panini au barbecue

Tous les sandwichs chauds au fromage sont délicieux fumés au barbecue. Pour les burgers, faites cuire la viande de bœuf en premier avec des braises bien chaudes.

Si la grille ne va pas bien pour votre pain, humidifiez une feuille de papier sulfurisé que vous déposerez sur la grille en hauteur avec des braises. Déposez-y vos sandwichs montés, aplatissez-les et retournez-les régulièrement avec une spatule.

Si votre barbecue a un couvercle, pensez à le fermer pour obtenir un goût fumé intense et un fromage bien fondu.

Le fromage de chèvre au barbecue

Placez votre bûche de chèvre dans une barquette de papier sulfurisé (faite maison). Déposez du thym, du miel, et pourquoi pas des tomates séchées. Emballez le tout dans du papier aluminium et faites fondre 10 min au barbecue.

Vous pouvez étaler le chèvre sur des toasts, pour une salade au chèvre, ou en apéritif comme amuse-bouche.

Le roquefort

Le roquefort se marie très bien avec la poire. Pelez et coupez une poire en deux, creusez-là légèrement en enlevant son cœur. Vous pouvez la citronner si vous ne la faites  pas cuire tout de suite. Saupoudrez de sucre cassonade (ou de miel de romarin). Remplissez le creux de roquefort, soit nature, soit mélangé à de la crème épaisse et des fragments de noisettes. Emballez dans une papillote de papier sulfurisé, puis de l’aluminium. Faites cuire sur la grille ou dans les braises pas trop fortes.

Pour continuer à étonner vos invités, vous pouvez déguster la poire avec un bon champagne !

Les fromages qui se tiennent au barbecue : haloumi, doré-mi et autres.

Parfaits pour faire des brochettes. Traditionnelles avec une alternance de cubes de viande ou poisson et de légumes. Vous pouvez varier avec des yakitoris, des brochettes venues du Japon.

Humidifiez des brochettes en bois. Tranchez en carpaccio du poulet, du bœuf, du canard ou encore du saumon. Choisissez un fromage ferme, qui se tient à la cuisson (édam, haloumi, doré-mi, ossau-iraty…) que vous couperez en petits cubes. Entourez 2 ou 3 dés avec une tranche de carpaccio, puis embrochez.

Vous pouvez les faire mariner dans la sauce yakitori ou simplement les badigeonner pendant la grillade. Pour la sauce : mélangez de la sauce soja et du miel, du jus de citron et un peu de gingembre.

Autre recette : doré-mi grillé et poivrons

Faites griller des poivrons et des tomates au barbecue, à feu moyen-fort, pendant plus de 10 min, pour noircir la peau. Mettez les légumes dans un sac plastique pour les faire transpirer et retirer la peau plus facilement.

Une fois la peau enlevée, coupez en lanières et aillez.

Dans le même temps, badigeonnez d’huile d’olive et de chili vos tranches de doré-mi des deux côtés. Faites-les griller au barbecue sur la grille.

Servez le fromage avec les légumes et quelques olives en apéritif sur du pain grillé (frotté à l’ail) ou en entrée, avec un verre de rosé frais.

En somme, il existe mille et une manières d’apprécier un bon fromage au barbecue. Bon pour la santé, si on n’en abuse pas, profitez de l’arrivée des beaux jours pour allier barbecue et fromage.

Accompagné de pommes de terre, de viande, de poisson, de fruits, ou de légumes, vous ferez le bonheur des petits et des grands !

Les secrets pour fumer son saumon avec votre barbecue

Fumer son saumon

Depuis la nuit des temps, avant que la conserve n’existe, l’homme a usé de stratèges pour conserver la nourriture. Par le séchage, le salage, le fumage, et plus tard par l’appertisation (ancêtre de la conserve). Nous allons voir ensemble les secrets du fumage d’un aliment et spécifiquement comment fumer son saumon, quel que soit votre barbecue. Avec quelques conseils et secrets à la clé.

Le fumage revient en force depuis les années 80. Cette technique ancienne connaît un regain et même un fort développement en raison de l’accroissement de la consommation des produits de luxe dans notre gastronomie. Traditionnellement, on fumait les produits de la mer et surtout le hareng. Mais le saumon gagne de plus en plus de place pour passer « number one » !

Le salage : indispensable pour fumer le saumon.

Le salage à sec

Vous pouvez faire un salage à sec, en mettant votre saumon, de préférable en filet, sur un lit de sel blanc. On pourra ajouter du sucre pour favoriser la déshydratation. Le mélange absorbe l’eau plus facilement. Les saveurs seront plus concentrées. La fumée pénètrera mieux dans la chair. Le sucre donnera aussi une rondeur en bouche et un parfum plus doux et subtil.

La répartition idéale ? 3 parts de sel blanc pour 1 part de sucre roux (on préfère le sucre roux surtout pour la couleur). Vous pouvez ajouter des aromates naturels, comme du fenouil, de l’anis, de l’aneth, du piment, des zestes d’agrumes, des clous de girofle ou plus original du basilic et du thym.

Prenez une grande feuille d’aluminium, déposez plusieurs feuilles de sopalin, la préparation salée, le filet côté peau, le reste de la préparation. Vous pouvez légèrement masser votre poisson, puis fermez en papillote. Laissez dessaler au frais durant plusieurs heures. 1h30 pour 1.5 kg de poisson, mais vous pouvez aller jusqu’à 5h pour un filet de 5 kg. Inutile de scarifier la peau.

Le salage permet de mieux fumer votre saumon, mais aussi d’inhiber les bactéries responsables du pourrissement.

Le salage à sec
Le salage à sec

La deuxième méthode : plonger le saumon dans une saumure

Votre saumure doit contenir environ 20% de sel (environ 200 g pour 1 litre d’eau).
Comme pour la salaison à sec, vous pouvez adoucir votre saumure et ajouter un peu de sucre : pour 1 litre d’eau 180 g de sel et 50 g de sucre. Le mélange sel / sucre déshydrate un peu plus vite que les saumures exclusivement au sel.
N’hésitez pas à parfumer votre saumure en y ajoutant des ingrédients comme pour une marinade. Les mêmes que pour la salaison à sec, mais en plus des produits solubles dans l’eau, comme une huile essentielle (lavandin, arbre à thé, orange, citron ou plus original whisky ou jus de betterave pour une couleur rouge…).

Immergez complètement votre poisson entier, ou les filets. Il ne doit pas être en contact avec l’air. Vous pouvez le lester en plaçant une assiette retournée par-dessus. Combien de temps faut-il laisser le poisson dans la saumure ? Comme pour le salage à sec, tout dépend de l’épaisseur du filet. Pour un filet très fin, 30 minutes suffisent mais pour un poisson entier, comptez 10 à 12h.

Le dessalage : indispensable avant de fumer votre saumon

Après l’étape du salage qui sert à déshydrater notre poisson, il est important de le dessaler. Là aussi rien de plus facile, mais indispensable si vous voulez déguster un poisson fin pas trop salé. Pour cela, prenez un grand plat à gratin, et immergez-y vos filets 20 à 30 mn. Ou tout simplement passez les sous l’eau du robinet.

Ainsi le sel va naturellement se dissoudre dans l’eau, sans pour autant vraiment le réhydrater. C’est une question de chimie. En plaçant votre poisson dans le sel ou la saumure, on crée un déséquilibre entre l’eau des cellules et l’extérieur.

Lors du dessalage, l’eau traverse la membrane des cellules pour rééquilibrer le milieu, comme si elle voulait « diluer » le sel.

Cela s’appelle la déshydratation « osmotique ». Cela ne fonctionne que dans un sens. Vous pouvez reproduire l’opération deux ou trois fois.

Le séchage

Avant d’installer votre saumon dans votre barbecue, la dernière étape est le séchage. Après avoir passé un sopalin ou un torchon pour essuyer la chair, nous vous conseillons de le laisser reposer côté peau sur une grille et de le laisser sécher au réfrigérateur au moins 12H. Le temps du séchage doit être supérieur ou égal au temps du salage pour que la chair se détende.

Bien choisir son saumon

Il existe 2 catégories de saumon : le saumon sauvage et le saumon d’élevage. Ce dernier vient de l’Océan Atlantique, plus spécialement de Norvège, d’Islande, d’Ecosse ou d’Irlande. Sa chair est plutôt rose foncé, voir orangée et sa texture fondante et moelleuse. On préfère le saumon d’élevage pour la cuisson : chair plus grasse et petit goût beurré.

Le saumon sauvage provient surtout de la mer Baltique et de l’Océan Pacifique. Sa chair porte sur le rouge. On trouve rarement du saumon sauvage d’Europe, dans ce cas la chair est plutôt blanche. La texture du saumon sauvage est plus collante que celle d’élevage. Il est moins gras, on préfère le manger cru. Des hématomes peuvent marquer sa chair, non uniforme, marqué par les accidents du milieu sauvage.

Les saumons vendus en grandes surfaces viennent principalement des pays nordiques et même d’Alaska. Chacun possède ses spécificités.

Les saumons norvégiens et islandais évoluent dans les Fjords, dans les mers froides et calmes. Ils bougent moins et possèdent une chair plus grasse proche du saumon danois (beaucoup plus rare). Gage de qualité !

En Alaska ou en Ecosse, les poissons bougent dans des eaux à forts courants. Leur chair est moins grasse et plus ferme.

Chacun choisira son saumon suivant ses préférences, mais il faudra qu’il soit frais et non surgelé.

Bien choisir son saumon
Bien choisir son saumon

Nul besoin de fumoir. Fumez votre saumon au barbecue Weber !

Les barbecues Weber sont tous équipés d’un couvercle, parfait pour l’utiliser comme fumoir.

Il vous faut vous équiper d’un serpentin (ou générateur de fumée froide) et de sciure (produits vendus chez Weber, ici sur Internet). N’utilisez pas de sciure de conifère qui donnera un goût désagréable, résineux. Préférez une essence d’arbre dure comme le chêne ou le hêtre. Les sarments de vignes donnent aussi un bon résultat.

Si la sciure a des imperfections, vous pouvez la passer au four (bien chaud, pendant 6 mn) ou au four à micro-ondes (2 mn) pour la « nettoyer ». Versez-la dans le générateur sans trop la tasser (l’air doit circuler).

Allumez le serpentin à son extrémité à l’aide d’un chalumeau ou d’un allume feu naturel bio. Surtout pas de produits alcoolisés ou pétroliers. Le déposer dans le fond de son barbecue, au centre. Graissez la peau des filets avec de l’huile pour éviter qu’ils n’accrochent et déposez-les côté peau. Attention ! Tenez les assez éloignés de la chaleur, pour qu’ils ne cuisent pas ! Fermez impérativement le couvercle.

Laissez fumer le saumon le temps que le serpentin se consume (entre 10 et 14h). La température ne doit pas excéder 25°, sinon votre saumon va cuire ! Plus la température sera basse, mieux la fumée va pénétrer.

barbecue Weber
barbecue Weber

Pour un saumon fumé doux et un peu sucré, vous pouvez le badigeonner toutes les heures de sirop d’érable, ou simplement de miel à l’aide d’un pinceau, pendant le fumage. Vous pourrez en profiter pour éliminer l’albumine (sécrétion blanche et crémeuse) trop importante sur le filet.

Mettez vos filets au frais au moins 10h avant de les trancher avec un couteau long et très bien aiguisé. Si vous n’avez pas encore enlevé les arêtes, faites-le avant la découpe.

Fumer avec ou sans cuisson avec votre barbecue à gaz

Comme pour un barbecue à charbon, vous pouvez utiliser votre barbecue à gaz pour fumer à froid ou à chaud s’il possède un couvercle. Pour un fumage à froid, le barbecue sert juste d’habitacle. Vous vous servez des serpentins pour créer de la fumée.

Pour un fumage à chaud, dans ce cas vous allez cuire et fumer votre saumon en même temps. La température idéale se situe entre 40° et 50°.

Même avec un barbecue à gaz, voire avec un barbecue électrique, vous pouvez retrouver une saveur fumée lors de vos grillades. Grâce à une boîte de fumage et de copeaux. Faites tremper les copeaux (vendus en magasin spécialisé ou sur internet) 1 ou 2 heures dans de l’eau avant de les égoutter.

Remplissez la boîte de fumage et placez-la sur la grille à côté de votre filet de saumon. Réglez votre gaz à petit feu. Faites fumer le temps de la cuisson. Le saumon doit être cuit à l’extérieur mais tendre voire rosé à l’intérieur.

Autre solution : si vous n’avez pas de boîte de fumage, emballez les copeaux humides dans une feuille de papier alu perforée. Percez de petits trous sur le dessus et placez cette papillote directement sur le foyer de gaz ou sur la grille. Fermez le couvercle et attendez que les copaux dégagent de la fumée. Déposez votre filet à coté. Laissez cuire 15 à 20 mn.

Barbecue à granulé

La nouvelle génération de barbecue à pellet électrique permet une précision parfaite pour fumer à chaud, comme à froid. Attention tout de même à choisir du granulé 100% naturel ! Le mieux est le bois d’aulne pour fumer du saumon. Si vous voulez ajouter un peu de douceur, choisissez alors du bois de pommier ou cerisier

Ces méthodes permettent de fumer les filets de saumon, de truite mais aussi les viandes et même du fromage !

Conserver et consommer son saumon fumé

Le saumon fumé à chaud est cuit. Il se conserve donc très bien au frais. Pensez à l’emballer dans un plastique pour le garder 10 jours au réfrigérateur et si vous pouvez le mettre sous vide, vous le garderez 2 semaines.  Il conserve toutes ses qualités gustatives pendant un an au congélateur.

Conserver et consommer son saumon fumé.
Conserver et consommer son saumon fumé.

Le saumon fumé à froid de conserve bien évidement aussi au frais. Placez le 45 mn au congélateur pour pouvoir le trancher facilement. Ensuite vous pourrez le garder au frigo (de préférable sous vide) comme le cuit. Vous avez aussi la possibilité de le congeler.

Le saumon fumé cuit se mange chaud, à la sortie du barbecue, nature avec un filet de citron  ou en sauce. Vous pouvez l’écailler pour le mélanger à une salade ou des pâtes, ou faire des rillettes originales et très goûteuses (1/2 jambon de parme et 1/2 saumon).

Le saumon cru peut se préparer en risotto ou en tarte. Mais vous pouvez simplement le déguster sur des toasts avec un verre de vin blanc pour un apéritif gastronomique.

Alors, à votre barbecue pour fumer votre saumon ! N’attendez pas, car il est difficile de fumer à froid par de grosses chaleurs !!

Meilleures idées et accompagnements pour grillade au barbecue

Meilleures idées et accompagnements pour grillade au barbecue

L’avantage des grills, c’est que vous pouvez les utiliser partout, même sur votre balcon, si vous avez beaucoup de place. Et que vous ne dérangez pas vos voisins, bien sûr ! Pour vos grillades, mais aussi pour vos accompagnements.

Mais, qu’allez-vous mettre au juste ? Du rosbif, des légumes, du poisson ? Il est temps d’apprendre à bien choisir les accompagnements à mettre sur un bon barbecue pour que tous vos amis puissent profiter d’un bon repas.

Des accompagnements avec les grillades, pourquoi ?

Les fumées du barbecue donnent un goût inimitable aux viandes qu’on y grille. Mais, qui dit fumée dit aussi particules. Alors, les accompagnements sont un bon moyen d’apporter les nutriments et les vitamines qui peuvent, sinon, manquer.

Vous voulez savoir lesquels sont les meilleurs ?

Continuer la lecture de « Meilleures idées et accompagnements pour grillade au barbecue »